Arts / Music / Vinyls / Deepness / Africa / Analog synths / Freedom Collections / Digital

Preview - A Nous York

IMPORTANT :

You must use the same computer and browser that you submitted your email address from to access the file.

Enter your email address to download Ernie\'s soundtrack

Ernie Paniccioli, le miroir du hip-hop

L’arme fatale d’Ernie n’a jamais tué personne : son appareil photo 35mm a pourtant shooté la hip-hop nation comme personne. Dès les années 1970, il s’intéresse aux graffitis qui ornent les murs et les métros new-yorkais. Quand Grandmaster Flash fait ses débuts comme DJ au club Roxy, Ernie est là aussi. En 1989, il devient le photographe officiel de Word Up, mensuel musical qui popularise le rap auprès du jeune public. C’est donc un peu Ernie que Biggie dédicace dans sa chanson « Juicy » lorsqu’il rappe « It was all a dream/I used to read Word Up magazine/Salt N’ Pepa and Heavy D up in the limousine » (C’était mon rêve/Je lisais Word Up magazine/Salt N’ Pepa et Heavy D dans la limousine).
En 2002, son livre Who Shot Ya, coécrit avec le journaliste Kevin Powell, résume trente années de hip-hop. Lister les artistes passés devant l’objectif d’Ernie équivaut à lister la quasi intégralité des acteurs du mouvement hip-hop, depuis les origines jusqu’à nos jours en passant par l’âge d’or. Ernie Paniccioli, ce sont les rappeurs qui en parlent le mieux : « Le respect est du à notre frère Ernie, le hip-hop photo king » (Afrika Bambaataa). « Ernie est l’archiviste de l’émotion urbaine » (Chuck D, Public Enemy). « Il est le Dieu de la photo hip-hop » (KRS-One). Le hip-hop, un mouvement capturé sur des images immobiles par un géant de l’image, Mister Ernie Paniccioli.

Olivier Cachin

PROGRAMME COMPLET

 

Want more art ? visit ARAMANE GALLERY :

Ernie_Paniccioli_Lee_Mural_baseball_artworks



Want more? Check out all of the projects on the release page »